Matelas de Randonnée : Comment bien le choisir ?

Cet article va vous dévoiler les différentes astuces pour bien choisir son matelas en randonnée. Mon conjoint et moi-même avons pris l’initiative de nous lancer dans le bivouac 🙂 et oui une grande première ! 

bivouac tente

C’est pour cela que nous avons effectué plusieurs recherches pour connaître les critères indispensables, mais aussi les astuces pour sélectionner notre matelas de randonnée idéal. Car lorsque vous dormez mal ou très peu, la journée qui arrive s’avère très pénible… d’où l’importance de pouvoir régénérer son corps.

Le matelas de randonnée est le matériel indispensable pour pouvoir dormir à l’extérieur. Il est important de savoir, que nous dormons tous d’une manière différente, et nous avons tous des besoins différents. Certaines personnes privilégient des matelas plus mous, ou plus durs… Dans tous les cas, cet article a pour but de vous aiguiller vers votre matelas le plus en adéquation avec vos besoins.

1/ Les critères pour bien choisir son matelas en randonnée

A/L’isolation thermique

R-Value :

Ce nombre a pour but de comparer les différents types de matelas concernant leur isolation. Vous pouvez choisir votre matelas de randonnée en fonction de votre profil et de vos besoins. Vous allez pouvoir sélectionner aisément votre type de matelas en fonction du type de sol, de la température extérieure, afin de passer une agréable nuit.

2020_TR_RValue_Chart_20_rvalue_extendedchart-scaled
illustration d’après Thermarest

La R-Value est la résistance thermique : si le nombre est élevé (pouvant aller jusqu’à 7), cela signifie que le niveau de résistance thermique est élevé. Si au contraire, le nombre est faible (se rapprochant de 1) alors la résistance thermique est quasi nulle, donc idéal dans un environnement chaud, mais surtout pas montagneux ! 

B/ Le poids

Le pire ennemi du randonneur est bien le poids. Il est important de sélectionner son matelas de randonnée en prenant en compte son encombrement dans votre sac. Un matelas idéal doit être léger et compact. Les matelas en mousse sont réputés pour le côté léger, mais pas pour leur côté compact. Si vous préférez privilégier l’aspect compact, vous pouvez vous rapprocher des matelas gonflables. Bien sûr, en fonction de la famille de matelas que vous allez choisir, plusieurs marques vous proposent des matelas de randonnée avec des caractéristiques bien précises et à différents prix. 

C/ Les dimensions

Chacun a une façon bien précise de dormir, nous adoptons tous des postures, des gestes bien propres à nous. Il est donc crucial de bien définir vos dimensions les plus adéquates. Notamment, à travers 3 paramètres bien précis : 

  • La longueur : différentes longueurs sont disponibles, que vous soyez un enfant, un adolescent, un adulte de grande taille… vous devez bien évidemment prendre votre taille en considération, mais aussi votre poids. Par exemple, si vous mesurez 1m60 avec 70 kg, il vous est déconseillé de prendre un matelas destiné aux enfants, car un poids maximal est souvent renseigné. 
  • L’épaisseur : vous allez vite comprendre que plus votre matelas de randonnée est épais, plus confortable il sera. C’est exactement la même chose que votre matelas dans votre chambre. Que vous preniez un matelas en mousse, à gonfler ou auto-gonflant, plus épais il sera, mieux vous allez assurer votre confort. 
  • La largeur : si vous sélectionnez un matelas de randonnée ayant une largeur supérieure à la moyenne qui est de 51 cm, vous allez avoir un support bien plus confortable et plus spacieux. Par exemple pour ma part, j’ai une tendance à bouger très fréquemment, il serait préférable de me tourner vers ce type de matelas. Par ailleurs, avec mon conjoint nous nous sommes renseignés sur les matelas 2 personnes, mais ils sont à déconseiller. Tout d’abord vous allez avoir moins de place que si vous prenez un matelas individuel. Par ailleurs, si votre matelas venait à être percé, vous allez vous retrouver tous les deux sans matelas. Et enfin, un plus grand choix de matelas individuel existe que les matelas 2 places.

D/ Le Denier du tissu

Afin de minimiser la possibilité que votre matelas ne se fragilise pas, ou ne se perce pas, vous devez impérativement faire attention au tissu. Le denier révèle le poids en grammes du fil du tissu, pour une longueur de 9 mètres de long.

Bons nombres de randonneurs se sont vu abandonner leurs traversées dû à un problème de matelas. Ne pas dormir pendant un trek est extrêmement difficile, ou relève d’un moral d’acier. Par exemple pour 10D = 10 deniers sera plus fragile et plus fin qu’un matelas ayant 40D = 40 deniers.

Plus la valeur du denier sera élevée, plus fort et résistant sera le tissu de votre matelas. 

E/ La composition

Il est aussi très important d’analyser la composition de votre matelas. Certes, le Polyester est un tissu réputé pour sa légèreté, mais est beaucoup plus fragile que le Nylon. De plus, si le tissu est de type Ripstop, cela signifie que votre matelas sera plus résistant aux frottements.  

2/ Les différents types de matelas 

Généralement, en magasin, nous allons vous exposer 4 types de matelas. Les fournisseurs sont généralement les mêmes : 

  • Thermarest – NeoAir Xlite
  • Thermarest – ProLite Plus
  • Seo To Summit – Ultralight Insulated
  • Nemo – Tensor

A/ Le matelas auto-gonflant

matelas autogonflant

Ce type de matelas de randonnée a comme intérêt de ne pas devoir souffler pour le gonfler. Néanmoins, vous devez quand même à la fin, finir de gonfler avec votre bouche, histoire de faire les « finitions ». Donc pas aussi auto-gonflant que ça ! 

Ce type de matelas est assez robuste, les fibres externes sont résistantes, et son prix est assez correct. Il faut compter en moyenne 80 €.

Avantages 

  • Très bonne isolation
  • Aussi confortable qu’un lit douillet 
  • Bonne maintien du corps

Inconvénients

  • Encombrant dans votre sac
  • Le tissu n’est pas résistant
  • Le poids est largement supérieur à celui d’un matelas gonflable 

Comment le plier ?

Il est extrêmement important de pouvoir bien plier son matelas, afin de le réutiliser pour la saison d’après.  

Dans un premier temps, vous devez sélectionner votre zone avec précision. Généralement, nous vous conseillerons des espaces plats et volumineux afin de pouvoir éviter de replier votre matelas avec des plis et sans crevaisons. 

Ensuite vous allez ouvrir la valve du matelas et faire sortir tout l’air introduit à l’intérieur en adoptant la technique suivante :

Vous allez plier votre matelas, en deux ou en trois fois sur la largeur. Vous allez vous positionner à genoux sur votre matelas dédié à la tête. À l’aide de vos mains appuyer sur le matelas, en avançant jusqu’au haut du matelas (zone des pieds). Attention, il est important de s’assurer que la valve de votre matelas soit bien ouverte. Vous répétez cette action, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’air dans votre matelas. 

Une fois tout l’air sorti, dépêchez-vous de refermer la valve.

B/ Le matelas à gonfler 

matelas gonflable

Ce qui est top avec ce type de matelas de bivouac, c’est que nous allions confort et poids minimal. Ce matelas épouse parfaitement les lignes de votre corps. Néanmoins, sa robustesse n’est pas vraiment au rendez-vous. Les risques de percer ce matelas par des cactées sont assez souvent relevés dans de nombreux articles. De plus, il faut faire attention aux taux d’isolation.

Et enfin, le côté bruyant des tissus est le dernier inconvénient, qui peut, dans certain cas, vous empêcher de dormir. En moyenne pour ce type de matelas, comptez environ 100 à 150 euros.

Avantages 

  • Confortable
  • Peu encombrant dans le sac
  • Extrêmement léger
  • Généralement isolant selon les modèles

Inconvénients

  • Prix élevé selon les gammes
  • Fragilité du tissu

Comment le plier ?

Il s’agit du même processus que le matelas auto-gonflant : 

Il est extrêmement important de pouvoir bien plier son matelas, afin de le réutiliser pour la saison d’après.  

Dans un premier temps, vous devez sélectionner votre zone avec précision. Généralement, nous vous conseillerons des espaces plats et volumineux afin de pouvoir éviter de replier votre matelas avec des plis et sans crevaisons. 

Ensuite vous allez ouvrir la valve du matelas et faire sortir tout l’air introduit à l’intérieur en adoptant la technique suivante : 

Vous allez plier votre matelas, en deux ou en trois fois sur la largeur. Vous allez vous positionner à genoux sur votre matelas dédié à la tête. À l’aide de vos mains appuyer sur le matelas, en avançant jusqu’au haut du matelas (zone des pieds). Attention, il est important de s’assurer que la valve de votre matelas soit bien ouverte. Vous répétez cette action, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’air dans votre matelas. 

Une fois tout l’air sorti, dépêchez-vous de refermer la valve.

C/ Le matelas avec pompe intégrée 

Ce type de matelas est certes pratique car une pompe est intégrée, d’où la facilité pour pouvoir gonfler, au détriment du poids. Il est donc très rare de voir un randonneur effectuant un trek de plusieurs jours, avec un matelas avec pompe intégrée. Ce modèle de matelas sera donc choisi par des personnes résidant dans un camping, effectuant des virées en van, camping-car…  

En résumé, ce matelas est certes confortable, mais surtout pas à emporter si vous effectuez une traversée de plusieurs jours. 

D/ Le matelas en mousse 

matelas mousse

Ce type de matelas est certainement le plus ancien. Vous pouvez le trouver à n’importe quel prix, allant de 5 € à 70 €. De plus, sa légèreté est indéniable : entre 150 g et 400 g, de quoi séduire plus d’un randonneur ! 

Le seul inconvénient que nous pourrions lui trouver est son encombrement dans le sac de randonnée, ainsi que le côté confortable qui n’est pas souligné par les testeurs.

De plus, le taux d’isolation R-Value est assez bas, d’où la limite dans son utilisation. Vous pouvez l’utiliser aisément en été, mais à déconseiller lors de la saison hivernale.

Avec mon conjoint, nous allons acheter ce type de matelas, et le superposer avec un matelas à gonfler, et enfin notre sac de couchage. Notre but recherché est de maximiser notre R-Value, et de limiter les risques de perçages par des objets à terre. 

Avantages

  • Faible prix
  • Extrêmement léger
  • Bonne isolation
  • Résistant aux cactées

Inconvénients 

  • Inconfortable
  • Très encombrant dans le sac

Comment le ranger ?

Ce processus est extrêmement rapide, et vous demande uniquement d’être en possession d’un grand élastique. 

Dans un premier temps vous allez étendre votre tapis en mousse. Ensuite vous allez l’enrouler sur lui-même. Attention de bien penser à l’enrouler de manière serrée. Il prendra de ce fait moins de place. Une fois votre matelas plié, il vous restera juste à le ligoter avec un élastique ou une corde. 

3/Comment nettoyer un matelas ?

Une fois la saison terminée, il est impératif de bien le nettoyer, afin de pouvoir le réutiliser la saison d’après. Voici quelques conseils pour pouvoir nettoyer votre matelas :

  • Etendez-le sur une zone plate
  • Passez un coup d’éponge légèrement humide. 
  • Essuyez-le avec un chiffon propre

4/ Comment stocker son matelas ?

Afin de conserver longtemps son matelas, il est important de pouvoir le stocker correctement.  Voici les différentes étapes pour stocker convenablement votre matelas : 

  • Etendez-le sur une zone plate
  • Videz tout l’air restant dans votre matelas
  • Pliez-le en 4 fois (plus vous le pliez, plus vous allez avoir la possibilité de le fragiliser à cause des plis)
  • Stockez-le dans un endroit qui n’est pas humide, ni trop exposé à la chaleur

Nous espérons que cet article a pu vous éclairer sur les différents critères à prendre en considération pour sélectionner votre matelas idéal. Un large choix vous est proposé en matière de matelas, c’est pour cela qu’il est très important de choisir avec précaution le matelas où vous allez passer d’innombrables nuits. 

N’hésitez pas à nous faire partager votre expérience, mais aussi vos conseils personnels 🙂 

Nous vous disons à bientôt sur Montagne Trekking, et en route pour de nouvelles aventures.

Prenez soin de vous. 

Vous pouvez également retrouver nos conseils sur Facebook et Instagram !!

Retrouvez nos autres conseils de randonneurs de différents niveaux pour bien démarrer et profiter !

Facebook

Instagram

Articles Récents

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Recevez gratuitement le guide sur Maitriser le vocabulaire du Randonneur.

S'abonner à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez du contenu exclusif !

Garanti bonne humeur et zéro spam.

ARTICLES EN RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici