Comment bien choisir ses raquettes à neige ?

Comment profiter de la nature et de la neige quand vous ne skiez pas ? Je pense que la meilleure façon d’explorer les sommets environnants immaculés de neige reste encore la randonnée en raquettes. 

C’est une activité vous permettant de vous ressourcer dans un cadre magique en découvrant de nouveaux panoramas époustouflants. 

La randonnée en raquettes peut se pratiquer seul, ou à plusieurs mais également encadré par un professionnel pour plus de sécurité. 

Mais comment choisir vos raquettes à neige ? Suivez-nous, nous allons tout vous expliquer. 

1/ L’histoire des raquettes à neige

histoire des raquettes

La raquette a été créée d’un besoin : c’est de se déplacer dans la neige sans s’enfoncer à chaque pas.  Ce mode de déplacement est utilisé depuis des millénaires dans les régions enneigées d’Amérique du Nord et de Sibérie Orientale.

Les premières raquettes ont été fabriqué en bois de mélèze ou de bouleau pour l’armature, et les lanières en peau de caribou ou de phoque. 

Aujourd’hui ces raquettes en bois ont été remplacé par des raquettes en aluminium dite raquettes tubulaires. Leurs légèretés sont leurs principaux atouts. Elles sont parfaites pour les grands espaces avec une couche de neige fraiche. 

Mais il existe aussi des raquettes en plastique qui sont plus résistantes. Elles sont appropriées pour des terrains accidentés ou pentus.  

2/ La construction d’une raquette à neige

Les éléments qui composent les raquettes à neige sont : 

Le tamis

Le tamis

Il est l’élément principal situé sous votre pied. Il va permettre de ne pas vous enfoncer dans la neige. Plus votre poids est important, plus le tamis devra être large afin de vous faire rester en surface. En règle générale : un tamis de 20 cm est parfait pour une neige tassée alors qu’on privilégiera un tamis de 25 cm pour des sentiers non balisés (en poudreuse).

Certains modèles de raquettes sont dotés d’un pied droit et d’un pied gauche (taille de guêpe) afin que votre démarche soit la plus naturelle possible sans risque de gêne. 

De plus, le matériau du tamis joue également un rôle important puisqu’il peut varier entre 1 à 2 kg en fonction du matériau utilisé. Un tamis en plastique sera plus résistant alors qu’un tamis en aluminium sera plus léger et performant. C’est un critère à prendre en considération selon le type de randonnée que vous faites mais également la fréquence. 

Les griffes avants

les griffes avants

Elles sont situées à l’avant du pied, au niveau de vos orteils. Leur but est d’accrocher la neige en montée afin de vous faire progresser sur des terrains difficiles. Mais elles seront également utiles lors des descentes et dévers pour vous stabiliser. 

La cale de montée

la cale de montée

C’est la partie amovible permettant de rehausser le talon. Son utilisation sur des pentes raides, vous permettra de diminuer l’inclinaison du talon (l’effet de la pente) et donc d’économiser vos forces. Cette cale de montée est généralement rétractable et peut être déclenchée par la pression de votre bâton de marche. 

Les crampons

les crampons

Les crampons se situent sur les cotés et l’arrière du tamis. Ils vont permettre à l’utilisateur d’avoir une bonne accroche et une stabilité sur des terrains difficiles, neige glacée ou sur d’importants dévers. Ils sont un critère de choix lors de votre achat.

Les crampons sont souvent en acier et peuvent avoir la forme de pointes comme sur le modèle de la photo (6 pointes) ou de grandes lames dentelés autour du tamis.

La fixation 

la fixation

Elle est un élément primordial car sans elle pas de randonnées en raquettes. Elle va maintenir votre pied et va rendre votre démarche naturelle et à l’aise sur de la poudreuse et de la neige tassée. Il existe deux systèmes de serrage : soit les sangles ou soit les lanières. 

  • Les atouts des sangles sont un montage rapide et facile. Elles sont utilisées sur les fixations de snowboard. L’inconvénient des sangles est qu’elles sont moins précises et épousent moins les contours de votre pied. 
  • Les lanières quant à elle permettent un réglage optimal et un bon maintien du pied mais requièrent un temps légèrement plus long.

Maintenant que vous connaissez parfaitement les éléments des raquettes à neige, nous allons voir comment choisir ses raquettes selon votre profil ? 

3/ Bien choisir ses raquettes à neige

Choisir un modèle de raquettes adapté

Certains modèles de raquettes ont des différences qui peuvent les rendre plus adaptés aux hommes, aux femmes ou aux enfants. Par exemple, les raquettes pour femme ont un tamis et des fixations plus fines et plus légères. Donc les raquettes à neige doivent être adaptées au genre de l’utilisateur mais aussi à son poids. 

Toutes les raquettes disposent d’une fourchette de poids qui se situe entre 40 à 80 kg pour les petits à moyens tamis. Ces raquettes sont plutôt destinées aux femmes. Pour les hommes, il vaut mieux opter pour des raquettes qui supportent un poids entre 60 à 120 kg (grand tamis). 

La longueur du tamis joue également un rôle important dans le choix de vos raquettes. Plus le poids sera grand, plus le tamis devra être long. Le maximum se situe à 65 cm. 

Pour les individus de moins de 80 kg, des raquettes à neige de 55cm seront parfaites,  tandis que les individus plus lourds devront se tourner vers des modèles plus longs. N’oublier pas de prendre en compte le poids de votre sac à dos lors de votre randonnée en raquettes car celui-ci peut faire une réelle différence sur le poids supporté par les raquettes. 

Choisir un modèle en fonction de sa randonnée en raquettes

Il est primordial aussi de choisir ses raquettes en fonction du type de randonnée que l’on veut faire. 

  • Sur les chemins balisés : des raquettes avec une griffe avant et quelques crampons suffiront. Choisissez des raquettes à neige légères avec des fixations simples pour plus de confort de marche. 
  • Pour les randonnées en hors-piste : Vous souhaitez sortir des sentiers battus ? Les randonnées en hors-piste se pratiquent sur des terrains parfois difficiles, (pentes raides glacées et poudreuse). Privilégiez dans ce cas, des raquettes en aluminium ou en composite qui vont permettre d’avoir une excellente portance. Elles sont plus légères et s’enfoncent moins dans la neige. Ces raquettes doivent avoir une bonne largeur et longueur supérieure à 55 cm. Elles devront être équipées d’une griffe avant et de crampons ou de couteaux latéraux, (bonne traction dans les dévers, neige glacée ou en poudreuse).

Maintenant que vous savez tout sur les raquettes à neige, vous allez pouvoir choisir votre paire adaptée selon votre morphologie et vos envies. Bonne randonnée !!! 

Facebook

Instagram

Articles Récents

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Recevez gratuitement le guide sur Maitriser le vocabulaire du Randonneur.

S'abonner à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez du contenu exclusif !

Garanti bonne humeur et zéro spam.

ARTICLES EN RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici