Randonner avec son chien en toute sécurité

Cet article va être consacré à nos amis les bêtes. De plus en plus de randonneurs exercent cette activité avec leur compagnon. Nous allons vous expliquer comment randonner avec son chien. Voici plusieurs conseils afin de passer un agréable moment avec votre animal.

cavalier king charles randonnée

1/ Entrainer votre chien

Il est extrêmement important d’entrainer votre chien. Vous ne pouvez pas lâcher votre chien en espérant qu’il vous obéisse au doigt et à l’oeil. Dans un environnement forestier, il y a beaucoup de stimuli. Par ailleurs, votre chien n’est pas invincible. Il se peut qu’il soit sujet à quelques petits bobos bénins, ou plus graves. Il faut donc l’entrainer ! Tout comme vous. 

Si vous n’avez pas l’habitude de pratiquer de la randonnée, je vous déconseille de faire votre 1 ère sortie avec 1500 mètres de dénivelé positif et négatif. Pour votre toutou, c’est le même principe.

Vous devez l’entrainer de façon progressive, tout en respectant une cadence. L’idéal est de l’habituer dès son plus jeune âge. Faire des balades courtes, vous permettra de pouvoir observer votre chien. Analyser son comportement face à différentes situations, entre autres, mieux le connaitre et anticiper ses réactions. Faites attention avec votre jeune chiot. Il est déconseillé de faire de longues balades, pouvant engendrer des problèmes avec son train arrière. 

2/ Prendre soin de ces coussinets

Très souvent, lors des randonnées, j’aperçois des chiens avec des petites chaussettes. Il s’avère que leurs coussinets sont extrêmement fragiles. Ils peuvent vite se dégrader au contact du bitume chaud, des chemins rocailleux, de la neige…

Bref, nos petites bêtes ont les pattes fragiles. Pour éviter des coupures, brûlures ou infections, vous pouvez opter pour des chaussettes ou des produits permettant de durcir leurs coussinets. Il est important de bien anticiper car je peux vous assurer, mettre des chaussettes à un chien c’est déjà extrêmement difficile, mais faire une randonnée de quelques heures en espérant que votre chien ne va pas retirer ses chaussettes, relève de l’exploit ! 

De plus, il vous est possible de mettre une crème durcissante sur ses coussinets. Il est recommandé de mettre cette crème plusieurs semaines avant votre expédition. Il existe différents produits pour hydrater les pattes de votre chien. Mieux vaut se rendre dans un magasin spécialisé ou demander directement à votre vétérinaire pour des conseils personnalisés. 

3/ L’hydrater et le nourrir

Bien évidemment, vous vous en doutez, vous devez pouvoir l’hydrater à tout moment de la journée. Si vous effectuez une balade à la journée, mais encore plus si elle s’étale sur plusieurs jours !  Comme nous, les chiens ont besoin de boire. Personnellement, lorsque nous partons en randonnée avec mon conjoint, nous avons notre réserve d’eau, mais aussi celle du chien. Lorsque vous faites une pause, mettez-lui une gamelle d’eau, et laissez-lui jusqu’à ce que vous repreniez votre marche. 

donner a boire a son chien

Concernant la nourriture, si nous marchons à la journée, notre chien mangera des croquettes le midi. Si nous faisons une randonnée de plusieurs jours, notre chien recevra quelques croquettes modérées le midi, et une plus grosse quantité le soir. Cette pratique est d’autant plus importante si votre chien est un glouton. Il ne faut pas que son ventre soit retourné lorsque vous marchez. 

4/ Le matériel à emporter pour son chien

Tout comme nous, notre chien a besoin de matériels bien spécifiques pour l’aider à randonner en toute tranquillité et sécurité. Voici plusieurs équipements qui pourraient être indispensable : 

  • Gamelle
  • Nourriture
  • Eau
  • Laisse
  • Soin de 1er secours
  • Sachet (pour les besoins)
  • Sac de bât (sac à positionner sur le dos de votre chien pour transporter ses équipements). Attention grand maximum 20% de son poids ! Et selon leur corpulence, leur gabarit, et leur caractère 🙂 
  • Chaussettes ou crème pour les coussinets 

5/ Sélectionner l’itinéraire avec son chien

Pour randonner avec son chien en toute sécurité, vous devez choisir votre itinéraire en conséquence. Par exemple, en France, la majorité des réserves naturelles n’acceptent pas les chiens. Et l’amende peut être assez élevée. C’est pour cela qu’il est important de préparer en amont son itinéraire. Si bon nombre de restrictions ont été mises en place, c’est avant tout pour protéger la faune végétale et animale. 

De plus, les passages techniques sont à éviter. Par là , je pense à des chemins avec des lignes de vie ( les passages sur une échelle, des chemins rocailleux…). Bien évidemment, selon le gabarit de votre chien, vous pouvez l’aider en le portant. Mais le plus judicieux serait parfois  de savoir renoncer en faisant passer d’abord la sécurité de votre fidèle compagnon.

6/ Bivouaquer avec son chien

C’est vous qui connaissez le mieux votre chien. De ce fait, vous connaissez son caractère. Est-il plutôt du genre pot de colle, peureux, indépendant? En fonction de son tempérament, vous allez pouvoir choisir, comment bivouaquer avec son chien. 

bivouaquer avec son chien

Si votre chien est du genre peureux, mieux vaut qu’il dorme avec vous dans la tente. Il faudra donc opter pour une tente assez spacieuse, qui pourra accueillir votre chien et votre matériel. 

Au contraire, s’il est du genre plutôt solitaire, pourquoi ne pas le laisser dormir devant votre tente. Attention à ce qu’il ne course pas du gibier, ou qu’il n’aboie pas. 

De plus, lorsque vous commencez à monter votre tente, attachez votre chien à un arbre avec une longe. Afin que vous soyez tranquille pour monter votre abri, et qu’il ne se sauve pas. Cela donne assez d’espace au chien, tout en s’assurant qu’il reste à proximité. 

7/ Respecter les autres

Lorsque vous randonnez, attention de bien respecter autrui. Tout le monde n’apprécie pas les chiens,  certaines personnes peuvent même être terrorisées. Lorsque vous croisez d’autres randonneurs, mettez-vous de côté et demandez-le de s’assoir. Vous pouvez aussi l’habituer dès qu’il est petit à bien rester derrière vous sans faire d’écart. Si votre chien est du genre à vouloir aller vers les personnes pour avoir des câlins où juste pour vagabonder, mettez-lui la laisse. 

De plus, à travers la notion de respect il y a aussi le respect face à l’environnement. Si vous dressez bien votre chien à rester derrière vous, vous allez pouvoir observer la faune sauvage et végétale, et c’est beaucoup plus agréable que de rappeler son chien en permanence. 

Attention aussi a bien respecter les troupeaux que vous pouvez croiser. Certains troupeaux sont gardés par des chiens, tels que des Beaucerons, des Patous… Évitez impérativement la rencontre avec votre chien ! Dès que vous apercevez un troupeau, prenez le réflexe d’attacher votre chien. 

8/ La chaleur et le froid

Vous le savez certainement, les chiens ne transpirent pas. Ils régulent leur chaleur corporelle en haletant. Lorsque votre chien va haleter, il va puiser dans son énergie. Cette pratique va assécher sa gorge, provoquant une déshydratation.

Les chiens sont aussi sensibles, voir plus que l’Homme face à la chaleur. Il est impératif de bien observer son chien lors des fortes chaleurs, pour détecter toute anomalie possible. Afin de lui éviter une déshydratation ou un coup de chaleur, assurez-vous qu’il puisse facilement boire. Rafraichissez-lui ses pattes, notamment ses coussinets.

Attention, ne lui mettez pas de l’eau sur le dos, cela fera un effet de miroir avec le soleil et augmentera la sensation de chaleur. Vous pouvez laisser votre chien boire l’eau des rivières ou des flaques, à condition qu’il soit vacciné contre les virus. 

son chien en hiver

Le froid est généralement beaucoup mieux supporté par les chiens. Attention à la température ! S’il fait très froid, cela peut être un véritable danger pour votre compagnon. Vous pouvez opter pour une cape, ou couverture spécialement prévue pour les chiens. Lorsque vous faites du bivouac, vous pouvez accueillir votre chien dans la tente, ou la température sera nettement plus élevée grâce à votre chaleur corporelle. 

Conclusion 

Nous espérons que cet article a pu vous donner quelques conseils sur le thème : Randonner avec son chien en toute sécurité.

Il est important de bien avoir la notion de respect d’autrui, de l’environnement, et de son compagnon.

Randonner avec son chien demande une certaine préparation. Vous devez prendre en compte chacun des aspects. Pensez à bien réfléchir quelle race de chiens vous souhaitez acquérir selon votre profil. Trop d’animaux sont encore abandonnés par manque de maturité de leur maître. 

randonneur avec chien

Nous ne l’avons pas évoqué, mais gardez à l’esprit que votre fidèle compagnon vieillit, il est important d’adapter vos sorties aussi en fonction de son profil. Certes, pendant un certain temps, il sera votre fidèle compagnon et gambadera sur n’importe quel sentier. Mais le jour arrivera où il ne pourra plus vous suivre, et ce jour-là vous allez devoir le respecter.

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire, si vous avez d’autres conseils à apporter aux maîtres, ou aux futurs parents 🙂 

À très vite sur Montagne Trekking, et en route pour de nouvelles aventures ! 

Sarah et Lionel

Vous pouvez également retrouver nos conseils sur Facebook et Instagram !!

Retrouvez nos autres conseils de randonneurs de différents niveaux pour bien démarrer et profiter !

Facebook

Instagram

Articles Récents

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Recevez gratuitement le guide sur Maitriser le vocabulaire du Randonneur.

S'abonner à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez du contenu exclusif !

Garanti bonne humeur et zéro spam.

ARTICLES EN RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici