Chaussures de randonnée haute ou basse : Lesquelles choisir ?

Dans le monde du trek, les chaussures sont un élément indispensable entre notre corps et la montagne. Un vieux débat fait toujours surface : faut-il des chaussures de randonnée haute ou basse ?

Chaussures de randonnée haute ou basse

Il n’y a rien de pire que d’avoir une chaussure de randonnée mal ajustée, inconfortable, provoquant des ampoules, ou non étanche. Afin que vous puissiez savourer votre randonnée en toute tranquillité, nous allons vous donner quelques conseils.

La semelle 

Avant toute chose, votre semelle devra accrocher au sol afin d’éviter les glissades ou les dérapages. Certaines chaussures vont mieux adhérer sur une surface humide que d’autres. C’est pour cela qu’il faut préciser lors de votre achat, ce que vous recherchez : soit adhérer sur le sol humide ou boueux soit dans de la neige…

Lorsque vous marchez, vous entamez 3 étapes : le contact, l’appui avec le sol et la poussée. Une semelle performante doit accomplir ces 3 rôles. 

Le laçage

Un bon laçage doit se faire vite, et facilement. Il évitera tous types d’accidents (entorse, chutes, traumatismes…). Le laçage doit être tendu, sans pour autant être trop serré. Il va dépendre de la morphologie de votre pied. 

Quel modèle choisir pour vos randonnées : haute ou basse ?

Chaussures de randonnée haute ou basse

Il est impossible de trouver des chaussures qui puissent répondre à tous vos besoins (adhérer sur des sols glissants tels que des roches, du macadam, de la terre, des névés, ou de la poudreuse…).

Votre chaussure de trek sera définie par votre utilisation, entre autres votre profil. 

Mais faut-il marcher avec une tige haute ou une tige basse ?

Tige Haute

Ce sont des chaussures montantes qui permettent d’envelopper la cheville afin de former un bloc rigide. La sécurité est l’un des atouts de ce type de chaussure. Elles sont solides et souvent imperméables.

Les inconvénients sont :

  • leur poids : plus 1,5 kilogramme la paire en 45
  • leur respirabilité (la capacité d’évacuation de la transpiration) 

Nous préconisons les chaussures à tiges hautes pour des terrains particulièrement accidentés : tels que les pierriers ou les névés. Ces chaussures protègeront et soutiendront votre cheville et votre pied. 

Tige basse

La caractéristique des chaussures basses c’est qu’elles s’arrêtent sous la cheville et la malléole. La cheville reste donc mobile pour permettre de s’adapter rapidement au terrain. Elles seront plus souples et plus légères.

De ce fait, elles vous éviteront d’avoir des ampoules, dû à leur confort immédiat. Par contre, elles ne seront pas adaptées si vous transportez des charges lourdes ou si vous empruntez des passages techniques. 

Nos conseils selon les types de randonnée

  • Balades avec peu de dénivelé et km sur du macadam : chaussures à tige basse (la priorité sera le confort et la légèreté de la chaussure).
  • Randonnées en moyenne montagne (dénivelé et km plus important, avec des passages techniques) : chaussures à tige haute (impératif de maintenir le pied et de protéger la cheville). 
  • Grandes randonnée, avec des charges lourdes : chaussures à tige haute (même conseil que dans le point précédent). 

Vous pouvez également retrouver nos conseils sur Facebook et Instagram !!

Retrouvez nos autres conseils de randonneurs de différents niveaux pour bien démarrer et profiter !

Facebook

Instagram

Articles Récents

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Recevez gratuitement le guide sur Maitriser le vocabulaire du Randonneur.

S'abonner à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez du contenu exclusif !

Garanti bonne humeur et zéro spam.

ARTICLES EN RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici