Tout savoir sur les cairns en randonnée

Les randonneurs se doivent de reconnaître les signalétiques des sentiers sur lesquels ils se rendent, sous peine de se perdre. Elles diffèrent selon le lieu où l’altitude et le type de randonnée entrepris. En effet, ne pas tenir compte de ces repères sur les sentiers pourrait avoir de sérieuses conséquences. Nous allons vous parler aujourd’hui des cairns qui est une forme de balisage courante en randonnée.

les cairns en randonnée

1/ A quoi correspondent les cairns en randonnée ? Qu’est-ce qu’un cairn ?

Les cairns en randonnée (terme souvent utilisé en référence à l’Écosse) sont des monticules de pierres empilées placés à dessein par l’homme pour marquer un lieu particulier mais aussi un itinéraire. Le mot Cairn vient du celtique «karn» qui voulait dire «rocher, pierre». Il a dérivé pour se retrouver en Bretagne sous la forme de «Carn», comme dans Carnac par exemple. 

Dans les Alpes, on parle aussi de Montjoie (mot que l’on retrouve dans certains toponymes alpins, comme les Contamines-Montjoie) pour désigner ce type de repérage par tas de pierres. Il s’agit de petits tas de cailloux que l’on retrouve sur le bord d’un sentier. Ils sont l’expression du passage de l’homme et gardent la mémoire de ceux qui sont passés dans un lieu. On rencontre souvent ces petits monticules de pierres synonyme de passage du randonneur la plupart du temps sur les sentiers au sommet des montagnes, sur les reliefs, les tourbières, près des cours d’eau et des glaciers mais aussi dans les régions désertiques. 

Les cairns en randonnée sont là pour indiquer :

– le chemin à prendre lorsqu’aucun balisage classique n’est présent ou pour compléter un balisage déjà existant mais très espacé et difficilement repérable, en particulier par temps de brouillard, 

– un repère, un passage, une frontière, un sommet, etc… Très utiles en haute montagne lorsqu’il n’y a pas d’arbres, ou lorsque le terrain est dégagé dans les régions désertiques et qu’il n’y a pas d’autres forme de balisage possible (peinture sur les rochers, marquage sur le sol…), 

– un chemin à suivre qui n’est pas très visible (sable, rochers, neige…) ; ces monticules de pierres permettent selon les cas de prendre la bonne direction et par temps de brouillard, de rassurer les randonneurs.

Dans d’autres régions du monde les cairns étaient érigés pour :

– marquer un site funéraire ou célébrer les morts,

– ou servir de support à des pratiques religieuses telles que des drapeaux de prières en Himalaya et au Tibet.

En France au 20 ème siècle (avant la guerre 39/45) les randonneurs pouvaient trouver dans certains cairns des cahiers ou des étuis qui leur permettaient de laisser quelques phrases de leur passage et de leurs émotions. Mais ces cahiers ont depuis longtemps été récupéré par le Club Alpin Français afin de conserver les faits historiques qu’ils contenaient (récits pendant la guerre, post guerre…).

La fréquentation des sentiers a depuis considérablement augmenté, et il devenait donc difficile de protéger ces traces de l’histoire, qui maintenant sont beaucoup plus accessibles dans les réseaux sociaux, et sont donc dématérialisées. 

2/ Peut-on faire confiance aux cairns ?

Pas forcément, méfiance… Comme nous avons vu plus haut, ils ne servent pas uniquement à baliser des sentiers. Si vous en voyez un seul et non plusieurs qui sont l’un à la suite de l’autre, méfiez-vous et consultez votre carte ou GPS pour savoir si vous êtes dans la bonne direction. 

En effet, certains cairns ont aussi pu être érigés par des plaisantins, ou des randonneurs qui (pensant bien faire pour aider les prochains randonneurs) rajoutent lors de leur passage une pierre à l’édifice qu’ils rencontrent. Attention donc si vous les suivez, car vous pourriez vous perdre. La logique est de suivre toujours une série de cairn.

les cairns en trek

Dans la nature nous pouvons aussi trouver des amas de pierre naturels comme des éboulis de roches qui n’ont aucune signification; sachez donc faire la différence et reconnaître un cairn « construit » par la main de l’homme.

Que faire si vous vous trouvez à la fois en face d’un cairn et d’un balisage classique ? Il convient dans ce cas de suivre uniquement le balisage classique, à moins que le sentier qu’il balise ne soit endommagé comme par exemple par un glissement de terrain. Dans ce cas le cairn pourrait indiquer le trajet ou sentier à utiliser pour contourner l’obstacle.

Si vous vous trouvez face à un cairn et un balisage classique qui indiquent chacun une direction à suivre différente, alors utilisez votre carte ou GPS pour vérifier le parcours. 

3/ Les cairns et l’écosystème

En passant à côté de cairns, il revient à chacun de les entretenir pour qu’ils puissent aider les randonneurs suivants (on parle d’entretien mais pas d’édification nouvelle…). Même si certains peuvent être très beaux, ces édifices fragiles n’ont rien du jeu ou de l’ornement, comme on le voit se développer sur certains sites touristiques. Cette pratique ludique est interdite voire dangereuse en montagne où on ne la distingue pas du repère nécessaire aux randonneurs, car elle pourrait les égarer et la conséquence pourrait être dramatique. 

Ailleurs, en forêt ou sur la plage, elle peut être nuisible à l’écosystème, car le phénomène a pris beaucoup d’ampleur en quelques années et les touristes sont aujourd’hui trop nombreux à déplacer les galets. Un risque réel pour la végétation mais aussi pour certains oiseaux qui viennent pondre directement dans les galets. Plusieurs villes de la côte Atlantique ont déjà pris des arrêtés interdisant la construction de Cairns sauvages.

Point important : avant de partir veuillez donc toujours planifier précisément votre itinéraire, votre temps et faites des recherches sur internet pour vérifier le balisage qui est utilisé. 

Nous espérons que cet article a pu vous aider et vous conseillons de lire notre article « Balisage en randonnées : l’essentiel ».

Vous pouvez également retrouver nos conseils sur Facebook et Instagram !!

Retrouvez nos autres conseils de randonneurs de différents niveaux pour bien démarrer et profiter !

Facebook

Instagram

Articles Récents

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Recevez gratuitement le guide sur Maitriser le vocabulaire du Randonneur.

S'abonner à notre Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle et recevez du contenu exclusif !

Garanti bonne humeur et zéro spam.

ARTICLES EN RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici